Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Stimulation magnétique transcrânienne: application à l’exercice

12/09/2014 | Etudes Musculation

 

Stimulation magnétique transcrânienne: application à la physiologie de l’exercice
Science & Sports Volume 29, Issue 4, September 2014, Pages 173–187   M. Gruet


Objectifs

L’objectif de cette revue est d’illustrer le potentiel de la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) dans le domaine de la physiologie de l’exercice. Elle propose tout d’abord un descriptif des différents paramètres mesurés par TMS et considère différents aspects méthodologiques. Ensuite, par l’analyse des réponses mécaniques et électromyographiques induites par TMS, cette revue synthétise les adaptations corticospinales à l’exercice aigu fatigant et à l’exercice chronique (i.e. entraînement physique) chez le sujet sain.

Actualités

Au cours d’un exercice musculaire fatigant, la TMS permet classiquement de mettre en évidence le développement d’une fatigue d’origine supraspinale (i.e. au niveau ou en amont du cortex moteur) ainsi que des modifications de l’excitabilité corticospinale et de l’inhibition intracorticale. Il existe cependant une variabilité des réponses corticospinales à la fatigue en fonction du muscle considéré (e.g. membre inférieur vs supérieur) et de la nature de la tâche (i.e. locale vs globale). Les études récentes ayant étudié les adaptations des paramètres TMS à l’exercice chronique ont principalement montré une réduction de l’inhibition corticospinale après un entraînement en force.

Perspectives et projets

Des études complémentaires combinant la TMS avec d’autres techniques d’investigations neuromusculaires sont nécessaires afin de dissocier plus précisément les manifestations corticales et spinales de la fatigue musculaire. Il serait également intéressant de déterminer si la composante supraspinale de la fatigue qui se développe au cours d’un exercice prolongé peut être réduite par un entraînement physique. (c’est en français, mais je suis sûr que personne ne l’a lu, contredisez moi dans les messages FB)

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.