Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Crampes musculaires à l’exercice: discussion des causes, la prévention et le traitement

16/10/2014 | Echauffement et blessures

 

Crampes musculaires associées à l’exercice : discussion sur les causes, la prévention et le traitement
P. Edouard             Science & Sports online 13 October 2014

Discuter les causes, la prévention et le traitement des crampes musculaires associés à l’exercice (EAMC) selon le niveau de preuve de la littérature disponible, afin de présenter des recommandations basées sur des preuves pour les athlètes, les entraîneurs et les professionnels de santé.

Actualités

Comme il semble fondamental pour les médecins du sport et les professionnels de santé en milieu sportif d’être en mesure de gérer et de prévenir les EAMC, bien que la physiopathologie et les causes des EAMC soient discutées, la compréhension claire des causes des EAMC semble être important afin de traiter et de prévenir les EAMC.

Perspectives et projets

Cette revue de littérature a évalué les articles disponibles sur les EAMC en fonction de leur niveau de preuve afin de présenter des recommandations pour les professionnels du sport. Cinquante articles ont été sélectionnés : 24 après la lecture de texte intégral et 26 articles après la recherche de proche en proche à partir des articles sélectionnées. Le niveau de preuve était de 1 (n = 3), 2 (n = 8), 3 (n = 10), 4 (n = 13), et 5 (n = 16).

Conclusions

La « théorie du contrôle neuromusculaire altéré » semble être la théorie la plus scientifiquement acceptable, et suggère que les EAMC sont causées par un déséquilibre entre l’activité afférente augmentée des fuseaux neuromusculaires, et la diminution de l’activité afférente inhibiteur (par exemple : l’appareil de Golgi des organes tendineux) ce qui conduit à une augmentation de l’activité des neurones α-moteur et des crampes musculaires, en particulier avec la contraction des muscles dans une position raccourcie. Les mesures de prévention des EAMC devraient prendre en compte la préparation des muscles à exercer (entraînement adapté) et le respect de la fatigue musculaire lors de l’exercice (échauffement avant l’exercice, effort bien contrôlé et observer des récupérations pendant l’exercice). Les traitements des EAMC doivent être non pharmacologique et devraient jouer un rôle sur le contrôle neuromusculaire (repos et/ou étirement).

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.