Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Impacts de la créatine sur la sécrétion de testostérone

16/02/2015 | Etudes Compléments alimentaires et Etudes Perte de poids et Etudes Anti-âge et Etudes sur les boosters sexuels et la sexualité

 

Si seulement ça pouvait être vrai!

Effets d’une supplémentation de courte durée en créatine, et d’exercices de musculation, sur différentes hormones circulantes et le profil tensionnel
H. Arazi Science & Sports Available online 4 February 2015

Le but de cette étude était d’évaluer les effets de 3, 5 et 7 jours de prise de monohydrate de créatine, associée à la réalisation d’exercices de musculation, sur les concentrations plasmatiques de testostérone, cortisol, les pressions artérielles systolique, diastolique, et moyenne, et le « double produit » (produit de la pression artérielle systolique par la fréquence cardiaque).

Résultats

Vingt sujets régulièrement actifs ont participé à cette expérimentation, répartis en un groupe supplémenté en créatine (Cr), et un autre consommant un placébo (Pl). Les sujets ont suivi des séances de musculation à j3, j5 et j7, et ils ont été testés à j4, j6 et j8. Les sujets du groupe Cr ont présenté une augmentation significative de la concentration plasmatique de testostérone et une baisse significative de la concentration de cortisol, comparativement aux valeurs retrouvées chez les sujets du groupe, après 5 et 7 jours de supplémentation. Aucune variation sensible et significative des valeurs tensionnelles n’a été détectée dans les 2 groupes expérimentaux

Conclusion

Les résultats obtenus suggèrent que 5 jours de supplémentation, associés à la pratique de séances de musculation, permettent d’augmenter des concentrations plasmatiques de testostérone et de baisser celles de cortisol.

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.