Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Le chewing gum augmente les dépenses caloriques

30/03/2015 | Etudes Compléments alimentaires et Etudes Perte de poids

 

Il ne faut pas en abuser non plus car ils ont un impact sur le physique comme l’a montré l’usage de plusieurs paquets par jour chez les miss bikini

Chewing gum increases energy expenditure before and after controlled breakfasts
Daniel L. Kresge   Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme, 2015, 40(4): 401-406, 10.1139/apnm-2014-0232

Mâcher de la gomme est associé, selon des études, à une meilleure sensation de rassasiement et de satiété, mais il y a peu d’études sur l’impact métabolique de la gomme à mâcher. Nous vérifions l’hypothèse selon laquelle mâcher de la gomme suscite une augmentation de la dépense énergétique (« EE ») et une diminution du ratio d’échanges gazeux (« RER ») avant et après un repas test contrôlé.

Treize femmes et dix-sept hommes âgés de 21,5 ± 6,6 ans et présentant un indice de masse corporelle de 23,9 ± 2,8 kg/m2 participent à une étude organisée selon un devis croisé aléatoire dans laquelle les sujets mâchent de la gomme sans sucre au jour test (« GC ») durant 60 min au total (3 séances de 20 min) et ne mâchent pas de la gomme au jour de contrôle (« NG »). On mesure EE et RER par calorimétrie indirecte après un jeûne d’une nuit. Les sujets consomment une boisson pour déjeuner contenant 30% de leurs besoins énergétiques mesurés et on mesure durant 3 h les EE et RER postprandiaux. À intervalles réguliers, on mesure la concentration de glucose sanguin (« GLC ») dans les conditions de jeûne et postprandiale.

EE à jeun est plus élevée durant GC (1,23 ± 0,04 kcal/min) comparativement à NG (1,17 ± 0,04 kcal/min; p = 0,016). EE postprandiale est aussi plus élevée durant GC (1,46 ± 0,05 kcal/min) comparativement à NG (1,42 ± 0,05 kcal/min; p = 0,037). La valeur à jeun et postprandiale de RER et de GLC ne varie pas entre GC et NG. D’après ces observations, GC est associé à une EE plus élevée à jeun et après un repas, et ce, sans modification de la concentration sanguine de glucose et de l’oxydation des substrats évaluée par le RER.

D’après ces observations, mâcher de la gomme pourrait avoir un impact sur l’équilibre énergétique à court terme dans cette population; néanmoins, il faut réaliser des études à long terme.

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.