Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Vive le cholestérol pour les bébés

11/08/2015 | Etudes Compléments alimentaires et Etudes Perte de poids et Etudes Anti-âge

 

Bébés et culturo, même combat

Faut-il enrichir les laits infantiles avec du cholestérol ? 
Jean-Charles Marti       Cahiers de Nutrition et de Diététique   2015   Vol 50 - N° 4 P. 215-219 - septembre

Le lait maternel apporte au nourrisson l’équivalent de 5 à 10 fois la quantité de cholestérol de celle d’un adulte. En comparaison, les laits infantiles historiquement fabriqués à base de graisses laitières apportaient également du cholestérol au nourrisson mais en quantité moindre en raison d’une dilution avec les graisses végétales utilisées pour ajuster les apports. Ce contraste lait maternel/laits infantiles s’est encore creusé depuis une vingtaine d’années en raison d’un usage maintenant quasi systématique des matières grasses végétales dans les formules commercialisées en Europe.

Des études épidémiologiques suffisamment nombreuses comparant l’allaitement à l’alimentation aux formules soulignent un risque de maladie cardiovasculaire à l’âge adulte supérieur chez les enfants initialement alimentés aux formules. Des études animales, bien qu’incomplètes, suggèrent qu’il existe une programmation précoce du métabolisme du cholestérol liée à la nature des apports initiaux en ce stérol. Cette programmation est susceptible de retentir à long terme sur la cholestérolémie et le risque cardiovasculaire. Le point sur les données disponibles est livré dans cette revue, ainsi que les moyens possibles à mettre en œuvre pour répondre à la question de l’importance des apports en cholestérol en période néonatale.

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.