Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Du jus de raisin pour courir plus vite?

27/08/2015 | Etudes cardio et Etudes Compléments alimentaires et Etudes Anti-âge

 

Potential ergogenic activity of grape juice in runners
Lydiane Tavares Toscano       Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme, 2015, 40(9): 899-906,

Selon des études récentes, certains produits alimentaires auraient un potentiel ergogène analogue à celui des suppléments pour sportifs. Cette étude se propose d’examiner l’effet ergogène potentiel du jus de raisin pourpre intégral sur la performance de coureurs par loisir.

On répartit aléatoirement 28 volontaires des deux sexes (âgé de 39,8 ± 8,5 ans, consommation d’oxygène de pointe : 43,2 ± 8,5 mL/(kg·min)) en deux groupes, l’un recevant du jus de raison (GJG, n = 15; 10 mL/(kg·min) durant 28 jours) et l’autre, une boisson de contrôle isoénergétique, isoglycémique et isovolumétrique (CG, n = 13). Au début et 48 h après le protocole de supplémentation, on administre un test de temps d’effort jusqu’à épuisement, un test du seuil anaérobie et un test de capacité aérobie et on évalue les marqueurs du stress oxydatif, de l’inflammation, de la réponse immunitaire et de lésion musculaire.

Le GJG présente une augmentation significative (15,3 %) au test de temps d’effort jusqu’à épuisement (p = 0,002) sans une amélioration significative du seuil anaérobie (3,6 %; p = 0,511) et de la capacité aérobie (2,2 %; p = 0,605). En outre, le GJG présente une augmentation significative de la capacité antioxydante totale (38,7 %; p = 0,009), de la vitamine A (11,8 %; p = 0,016) et de l’acide urique (28,2 %; p = 0,005) et une diminution significative de l’α-1-glycoprotéine acide (20,2 %; p = 0,006) et aucune variation de la protéine C-réactive de grande sensibilité. Par contre, le CG ne présente aucune modification significative de ces variables.

En conclusion, la supplémentation en jus de raisin pourpre comporte un effet ergogène chez des coureurs par loisir en accroissant la durée de l’effort jusqu’à épuisement accompagné d’une augmentation de l’activité antioxydante et une diminution possible des marqueurs de l’inflammation.

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.