Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Les études le prouvent: le banquier mange trop!

15/06/2016 | Etudes Perte de poids

 

Apports alimentaires spontanés et profils métaboliques dans un groupe de 30 banquiers du grand Tunis
Nutrition Clinique et Métabolisme Volume 30, Issue 2, June 2016, Pages 111–112     C. Amrouche

Introduction et but de l’étude

L’adoption de nouveaux modes de vie malsains comme l’augmentation de la consommation de plats préparés hors ménage, dont la composition est souvent inconnue, des aliments riches en graisse, en sucre et à forte densité énergétique, contraste avec une réduction concomitante du niveau d’activité physique des individus ce qui entraîne l’émergence de la pandémie d’obésité.

Le but de ce travail est d’évaluer les apports spontanés d’un groupe de banquiers travaillant dans le grand Tunis, rechercher les éventuelles anomalies métaboliques dans ce groupe d’individus et entreprendre des actions de prévention nutritionnelle et hygiénique personnalisées afin d’améliorer le profil sanitaire de ces fonctionnaires.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude transversale descriptive concernant 30 individus adultes âgés de 24 à 55 ans, qui travaillent dans des établissements bancaires du grand Tunis. Cette étude a été réalisée sur une période de deux mois allant du 1er février au 31 mars 2015.

Résultats

L’âge moyen de nos fonctionnaires était de 39 ± 9,21 ans. Le surpoids a touché plus des trois quarts (73,30 %) de la population étudiée et l’obésité était notée dans 20 % des cas. Seuls 20 % de notre groupe ne consommaient que des repas préparés à domicile et 60 % prenaient leurs petits déjeuners et déjeuners hors ménage. Les apports caloriques moyens du petit déjeuner, du déjeuner et totaux des fonctionnaires s’alimentant exclusivement à domicile étaient inférieurs à ceux des fonctionnaires prenant deux repas hors ménage mais sans différence statistiquement significative. Lorsque le petit déjeuner est pris hors ménage, ses apports caloriques moyens sont significativement plus importants que lorsqu’il est pris à domicile (p = 0,024). L’IMC et le tour de taille moyens des fonctionnaires s’alimentant exclusivement à domicile sont significativement inférieurs à ceux des fonctionnaires prenant deux repas hors ménage (respectivement p = 0,003 ; p = 0,002). La glycémie à jeun augmentait significativement en fonction de l’IMC chez les hommes de notre étude (p = 0,034) qui représentaient 46,7 % de la population étudiée.

Conclusion

Les professionnels de la banque avec la vie sédentaire qu’ils mènent et des apports alimentaires hypercaloriques surtout si hors ménage devraient bénéficier de programmes adaptés de dépistage et de prise en charge de l’obésité.

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.