Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Bénefices d’un entraînement combiné force et endurance chez des footballeurs

18/12/2013 | Etudes cardio et Etudes Musculation

 

L’entraînement combiné de la force et de l’endurance chez de jeunes footballeurs
Science & Sports Available online 12 December 2013     M.A. Khanfir

Objectif

L’objectif de cette étude était de vérifier l’effet d’un entraînement combiné de force et d’endurance spécifiques au football sur la consommation maximale d’oxygène (VO2max), l’économie de course, la vitesse de course, la force maximale et la détente verticale chez de jeunes footballeurs.

Population et méthodes

Dix jeunes footballeurs ont suivi un programme d’entraînement de 8 semaines. Une évaluation avant et après entraînement a permis de dégager les effets de cet entraînement.

Résultat

L’entraînement combiné de force et d’endurance spécifiques au football a permis l’amélioration des qualités physiques des jeunes footballeurs. Nous avons relevé une amélioration significative de VO2max de 4,9 %, une augmentation de la vitesse maximale aérobie de 7,3 %, une amélioration de l’économie de course de 5,7 %, une amélioration de la détente verticale au squat-jump de 15,6 % et au counter-mouvement-jump de 13 %, une augmentation de la force maximale au demi-squat de 60 %, au leg-extension de 40 % et au leg-curl de 49 % ainsi qu’une amélioration de la performance de course sur 5 m de 5,5 % et sur 30 m de 2 %.

Conclusion

Sachant l’importance du travail technico-tactique en football, un entraînement en endurance avec ballon associé à un entraînement spécifique de la force sans problème d’interférence peut présenter une réelle alternative aux entraînements physiques standards.

Partagez :

Voir aussi :


1 commentaire

France
yvan
19/12/2013

bonjour,
Il est vrai que pour le saut, étirement, détente, ce combiné a l’air efficace.
Pour l’augmentation de la VO2 max, vitesse max aero il faudrait voir le type et la qualité de l’entraînement endurance pendant ces 8 semaines, si ils avaient un entrainement avant ce test, ces petits jeunes.
Il faut voir si leur alimentation à changé aussi. Pour l’augmentation de 60% au demi-squat c’est la logique de progression des gens qui ne font pas de musculation: la première fois c’est la catastrophe, ensuite une rapide progression puis la stagnation. Leur amélioration pourrait aussi venir de la quantité de sport par semaine, La “force” en plus de leur semaine type en entrainement ? ou en remplacement d’entrainement technique foot par ex

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.