Cliquez sur les images pour acquérir mes livres : frais de port gratuits et envoi rapide.

Pour suivre mon actualité ou me contacter : sur Facebook.

Apport des plasmas enrichis en plaquettes dans les lésions musculaires

09/02/2014 | Echauffement et blessures

 

Apport des plasmas enrichis en plaquettes dans le traitement des lésions musculaires traumatiques – Étude pilote à propos de 50 cas

Journal de Traumatologie du Sport Available online 7 February 2014         S. Jaadouni


Certaines lésions musculaires constituent un challenge difficile pour le thérapeute. Elles touchent constamment l’interface tissu musculaire–tissu conjonctif. Récemment, les facteurs plaquettaires ont fait une entrée remarquée dans la stratégie thérapeutique en médecine du sport. Cependant, il n’existe à ce jour moins de 10 études intéressant les lésions musculaires chez l’homme.

Méthode

Les plasmas riches en plaquettes (PRP) sont produits à partir de 40 mL de sang veineux citraté. Ils sont extraits sans leucocytes après une seule centrifugation. Les patients ont bénéficié de 1 à 3 injections échoguidées de 5 à 8 mL de PRP selon l’importance clinique et échographique de leur lésion. Un délai d’une semaine entre chaque injection a été retenu. L’évaluation a porté sur le nombre de récidives ainsi que sur le délai de retour à la compétition.

Résultats

Les résultats retrouvent un âge moyen de 28 ans (± 7). Le suivi s’est fait sur 4 mois à 2 ans selon les patients. Le délai moyen pour la reprise du sport en compétition au même niveau a été de 35,6 jours. Le délai de cicatrisation est amélioré pour le traitement d’un premier épisode, pour le traitement de certaines localisations (quadriceps, adducteurs) et s’il est débuté entre le 2e et le 9e jour après la lésion.

Conclusion
Les PRP pourraient diminuer le risque de récidive et le délai de cicatrisation dans les lésions musculaires intrinsèques chez les sportifs amateurs et professionnels.

Partagez :

Voir aussi :


Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.